SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI
FacebookTwitterInstagram
  • fr
  • en
L'INCOMPARABLE
SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI

Yunzi : la première Chinoise du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc

TEAM 203

Pour Yunzi, 26 ans, équipage 203 (CHEN YUN ZI / Sophie NAYLOR - AMC Travel), cette aventure comporte beaucoup de premières fois. Premier voyage au Maroc, premier rallye, premier périple aussi loin seule et surtout première Chinoise à participer à cet événement !

A 9700 kilomètres de chez elle

La jeune femme vient de Sichuan, une province du sud-ouest de la Chine, très montagneuse avec des sommets de plus de 6 000 mètres. Elle est présentatrice radio, un métier qu’elle exerce souvent seule. La présence de 329 autres Gazelles et autant d’organisateurs va lui faire un sacré changement mais c’est aussi ce qu’elle est venue chercher.

Alors, pour s’acclimater à tout cela, Yunzi est arrivée il y a une semaine, après plus de 22 heures d’avion, non seulement pour s’adapter au décalage horaire (8 heures de plus en Chine) mais aussi pour prendre la température du Maroc. « J’adore ce soleil. Quand je suis arrivée à Casablanca, il pleuvait, c’est à peu près le temps qu’il fait à Bangkok. Mais on va aller vers le soleil ! »

Une participation grandiose pour tous

Pour tout le monde, les organisateurs, les Gazelles, ses proches, cette première participation de la Chine représente beaucoup. Et pour Yunzi surtout : « J’ai connu ce rallye en faisant un reportage sur un salon du tourisme. Je n’aurai jamais pensé faire ça il y a encore quelques mois. C’est grandiose pour moi, ça m’encourage par rapport à l’esprit de groupe. Au début, je me disais que c’était impossible, que c’était trop loin. Ce n’est pas encore une destination très populaire dans mon pays. Les Chinois et surtout les femmes n’ont pas beaucoup d’expériences à l’étranger tous seuls. Pour moi, tout est possible. »

La jeune femme a pris la décision de participer au rallye en janvier. Elle l’annonce alors à ses parents. D’un côté, son père l’encourage et voit cette expérience comme un challenge. De l’autre, sa mère, forcément peut-être plus protectrice, s’inquiète de la voir partir seule…Ses amies filles n’ont pas toutes compris ce choix. « Quant à mon chef, il a accepté que je parte trois semaines car pour lui, ce rallye est vraiment quelque chose de significatif. Il m’a dit que si je pouvais être la première Gazelle chinoise, il serait très fier. »

Comme un duo mère/fille

Yunzi adore le challenge alors cette aventure ne lui fait pour le moment pas du tout peur. Depuis son enfance, elle s’est battue pour ses études, pour son travail. Ce trait de caractère fait partie d’elle. Pour se préparer pleinement, elle a pris des cours de boxe et d’anglais pour communiquer aisément avec Sophie, sa coéquipière qu’elle n’a jamais vue !

Sophie vient de Genève et a l’âge de sa mère. « Forcément, elle a bien plus d’expérience que moi, elle a plus de maturité même si c’est aussi sa première participation. Pour moi, c’est un peu comme un duo mère/fille. En Chine, c’est très bien vu d’être âgé, c’est un « trésor » alors qu’en France, on ne dit pas son âge, c’est tabou. Je verrais comment Sophie voit notre relation. » Évidemment, elles se sont parlées de nombreuses fois via Internet.

Un message à faire passer ?

« J’ai envie de parler à toutes les femmes chinoises et leur dire qu’elles peuvent devenir indépendantes et faire face aux difficultés en persévérant, en étant courageuse et en ayant confiance en elles. »

2018-03-23T02:20:11+00:00

PARTENAIRES