SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI
FacebookTwitterInstagram
  • fr
  • en
L'INCOMPARABLE
SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI

Des émotions, des émotions et… des émotions !

2ème étape, Haroun

Un début de journée bien chargé

Pour cette deuxième journée de rallye, la caravane médicale a posé ses valises au Dar Haroun, dans le village du même nom.

Cela fait 4 ans que Cœur de Gazelles n’avait pas fait étape à Haroun, et le chef du village accueille l’équipe avec le sourire.

Les différents volets s’installent chacun dans leur pièce, et les habitants commencent doucement à arriver. Le rythme s’intensifie au fur et à mesure que les heures passent. A la fin de la matinée, Noura, la responsable du suivi des patients, a déjà réalisé 10 transferts vers des structures médicales plus adaptées.

Parmi ces transferts, des cas nécessitant des opérations de chirurgie plus lourdes, des rhumatologies, des traumatologies, et quelques cas d’angine infantile, maladie qui, à long terme, est extrêmement dangereuse.

Un autre patient, âgé seulement de 22 ans, est directement pris en charge par une ambulance, qui l’emmène à l’hôpital d’Errachidia pour réaliser des examens complémentaires. Diagnostiqué diabétique, l’équipe en charge du dépistage s’est rendue compte que les soins n’étaient pas adaptés au patient. L’hôpital va s’occuper de lui faire un bilan sanguin et une recherche d’acétone. Les résultats permettront d’ajuster le traitement et d’éviter au patient les risques de coma lié au mauvais dosage actuel de ses médicaments.

La générosité, maître-mot de la journée

Aïcha, patiente de la caravane depuis 3 ans, est également présente. Aïcha souffre d’une maladie dégénérative, qui l’empêche d’être autonome dans ses déplacements.

La prise en charge de sa maladie est très coûteuse, et les fonds difficiles à trouver. Grâce à l’investissement d’une des bénévoles de la caravane, sa situation va cependant pouvoir s’améliorer. Sylvie, responsable du volet administratif, a réalisé une collecte de fonds grâce à son papa, qui va permettre de financer des séances de kinésithérapie pendant 3 ans, à raison de 2 fois par semaine.

Pour qu’Aïcha continue de marcher“.

Un geste d’une immense générosité, qui s’inscrit dans la volonté de Cœur de Gazelles et de ses bénévoles de s’engager dans le long terme auprès des populations.

Petite visite surprise et écolo

Pendant que les médecins s’occupent de leurs patients, une partie de l’équipe se rend dans un petit village juste à côté du nom de Takoujht.

C’est en effet ici que Cœur de Gazelles a construit une crèche grâce aux bouteilles plastiques des Eaux Minérales d’Oulmès récupérées sur le Rallye Aïcha des Gazelles 2017.

Ce recyclage innovant a plusieurs avantages : en plus de l’économie engendrée (économie d’eau, d’énergie et de déchets), il permet une meilleure isolation que les matériaux classiques.

Cœur de Gazelles adresse un énorme merci à la famille de Bernard Guémas, organisateur emblématique du Rallye depuis de très nombreuses années et mécène de l’association depuis autant de temps, qui a généreusement financé le projet à la suite de sa disparition en 2017.

1200 consultations ont été dispensées sur les deux premiers jours

ZOOM : Le volet pharmacie

L’équipe pharmacie de la caravane est composée de 2 personnes, Khalid et Majdouline, qui exercent tous les deux à Marrakech le reste de l’année.

Leur rôle est l’un des plus importants de Cœur de Gazelles, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, la pharmacie accueille les patients à la fin de leur parcours au sein de la caravane médicale. Khalid et Majdouline ont pour mission de récupérer toutes les fiches patients et de les transmettre au bureau administratif, qui s’occupe ensuite de comptabiliser les soins dispensés. Si les fiches ne sont pas correctement remplies, les statistiques établies seront faussées.

Leur rôle va plus loin que ça, car les populations ne sont pas sensibilisées à l’utilisation des médicaments. Chaque distribution s’accompagne d’une petite explication, insignifiante pour nous mais indispensable pour eux, qui ne sont pas habitués à se soigner et qui n’ont donc pas conscience de l’impact positif des traitements administrés.

Encore une fois, la sensibilisation est au cœur des préoccupations de nos équipes !

La distribution des médicaments constitue d’ailleurs un autre problème au Maroc, car les prescriptions ne sont souvent pas bien adaptées aux besoins des patients. La caravane ne pouvant pas être livrée sur le terrain, les pharmaciens ont un énorme travail d’anticipation à effectuer. Avant de prendre le départ, ils s’occupent d’analyser les statistiques concernant la distribution de médicaments afin de commander les bonnes quantités en fonction des lieux où se rend la caravane et des profils patients établis.

Un travail minutieux qui demande une véritable connaissance du métier, et qui se concrétise grâce au soutien logistique de notre partenaire Aïcha (Les Conserves de Meknès).

Rendez-vous demain pour un prochain zoom sur l’un des volets de la caravane !

PHOTOS

2018-03-25T18:47:34+00:00

PARTENAIRES