SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI
FacebookTwitterInstagram
  • fr
  • en
L'INCOMPARABLE
SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI

Côté sportif, une étape qui commence fort.

ÉTAPE #1, NEJJAKH-NEJJAKH

Un peu comme hier, la progression générale de la course a pris son temps pour cette première étape, notamment ce matin, alors qu’aucune difficulté particulière ne s’inscrivait au menu. Après les secondes balises, seul un peu de sable dans l’erg Moulay Aamar aurait pu piéger les équipages, mais une piste permettait d’éviter les dunettes. Un peu plus loin, un passage sableux et bosselé autour des balises 4E et 4ADS, placées en bordure d’oued étaient là pour retarder les Gazelles. Certes les caps étaient plus longs qu’hier mais la visibilité était excellente et les reliefs bien identifiables. A 11 h, plus de la moitié des équipages n’avait même pas atteint la seconde balise des 7 de la journée. Beaucoup ne parviendront pas à revenir avec toutes les balises.

Sans surprise, les plus expérimentés ont survolé l’étape… Sans surprise, l’équipage 246 (Carole MONTILLET / Sylvie GODEAU GELLIE - Vakkorama), vainqueur 5 fois du Rallye, cette année au volant d’un Dakar Buggy, fabriqué sur une base de Land Rover : «  Comme un bouquetin dans les Alpes, il passe partout ! » témoigne sa pilote, l’ex championne olympique de ski Carole Montillet qui se place d’entrée comme la patronne. Scénario connu, sa challenger Jeanette James, membre de l’équipage 202 (Jeanette JAMES / Emmanuelle TARQUINI DOS SANTOS - Bumper Off Road Jeep) ( 3 fois vainqueure et 4 fois seconde) la talonne, faisant mieux que le 238 (Hélène GRAND'EURY / Charlotte ZUCCONI - VAL THORENS/VALTHOPARC), qui avait pourtant donné le ton de ses ambitions dès hier, avec la première place au prologue du challenge des Expertes. Une petite surprise, néanmoins chez les plus aguerries aujourd’hui : le 220 (Delphine Bichoffe / Christine Hunka - BFGoodrich), dont le binôme cumule 23 participations en 4×4, est passé à moins de 250 mètres de sa 4ème balise sans l’apercevoir et a filé tout droit : une erreur qui lui coûte un peu plus de 6 km lorsqu’à ce niveau, l’on se bat à la centaine de mètres près. Dans la catégorie quad, le 28 (Elisabeth (Betty) KRAFT / Sonia BAUDOIN-GUERARD - POLARIS FRANCE (quads), qui domine le classement depuis une décennie, n’entend pas laisser sa place. Il arrive, impérial, sur la ligne d’arrivée et confisque à nouveau la première place du provisoire.

Compèt ou cool ?

Pour celles qui jouait la carte d’un rallye sans pression, le choix a été vite posé : au lieu de piquer au sud pour rejoindre les balises 3, 4 et 5, elles ont obliqué à l’ouest pour rejoindre directement la dernière balise où l’association Cœur de Gazelles officiait. Ce fut le cas de l’équipage 125 (Dominique CREPIN. GUERIN / Beatrice Mennessier - SA WARLUZEL) ou encore du tandem mère-fille n°226 (Bénédicte MOUNIER / Johana MOUNIER - CEGEDIM MEDIA - RNP). Le choix d’une certaine manière de vivre l’aventure. Le 144 (Laurene VOILLEQUIN / Laure AVELINE - Adhome Services), lui, a opté pour toutes les balises et cette journée est passée comme une victoire sur elles-mêmes « On a passé une super journée, on a fait toutes les balises, c’était génial». Des ambitions au classement ? « Mention honorable ».

Au pas de charge

Du côté de nos E-Gazelles, le 504 (Kiera CHAPLIN / Jazmin GRIMALDI - Saint Honoré) signe une belle étape, avec des choix astucieux, de belles traces et surtout aucune assistance mécanique pour venir le plomber contrairement à hier. Il a regagné le bivouac à 16 heures, avec 12 % de batterie et toutes ses balises « D’habitude, on ne pense qu’à la charge de son téléphone portable. Ici, c’est à la charge de la voiture » commente Kiera Chaplin. « On s’est tankées 3 fois dans le sable qui devient vite compliqué à gérer mais on a su s’en sortir toutes seules ou avec l’aide d’autres gazelles. Mais elle roule bien et on commence à mieux la connaître, à évaluer ce qu’elle franchir ou pas » conclut-elle. Ce soir, Jazmin et elle prennent brillamment la première place du classement provisoire. Quant au 502 (Mélanie MOR / Delphine MIQUEL - ENEDIS), il est rentré avec un grand sourire « On s’est éclatés, on a bien navigué, on a bien roulé et on a profité du silence. Il est clair que dans le sable sur des trop grandes distances, ça ne le fait pas, mais on s’est tankés, détankés et en allégeant le poids de nos bagages, ça le fait mieux ». Elle termine 3ème, derrière le 503 (Natacha BORDRY / Clothilde HAMION - Crédit Suisse).

2018-03-23T08:03:41+00:00

PARTENAIRES