SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI
FacebookTwitterInstagram
  • fr
  • en
L'INCOMPARABLE
SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI

Côté aventure, dans les fameuses dunes de Merzouga

ÉTAPE #3, NEJJAKH-MECH IRDANE

 

Depuis trois jours, les Gazelles l’attendaient pendant qu’il les observait tranquillement. Lui, c’est l’erg Chebbi, la fameuse montagne des dunes de Merzouga qu’elles ont dues passer. A la première balise, les Gazelles ont dû faire un choix. Parcours X, Y ou Z ? Certaines hésitent…

Appréhension et plaisir des dunes

Les plus téméraires choisissent le X. Elles dégonflent les pneus. Face à elles, les dunes les toisent. L’équipage 166 (Stephanie PIERI-CHESNAIS / Isabelle AVIS - TRANSAVIA) reconnaît tout de même une appréhension : « J’ai un peu la boule au ventre. Il y a deux ans, je me suis vautrée dedans. Mais j’ai envie de prendre ma revanche ! » La team 167 (Emmanuelle HONORE / Gaëlle GALLIMARD - SNCF) aborde la journée avec zenitude « Il faut, on a appris à piloter dans le sable. Ça devrait être un plaisir de slalomer entre les dunes. » Beaucoup d’entre elles attendaient ce jour avec impatience même si elles savent que les fameuses dunes donnent du fil à retordre chaque année. La 108 (Adeline DROUIN / Karima BENOUARET BENZID - UAP Successeurs) est déjà tankée en haut d’une dune, roues dans le sable mais vue imprenable : « J’ai relâché trop tôt bêtement. »

Quel que soit le parcours, il y aura du sable et il faudra l’affronter. L’équipage 240 (Gaëlle BIA / Annette CARCAUD - CITE METISSE) préfère rester raisonnable et opte pour le parcours Y, l’intermédiaire. La navigation n’y est pas dure mais le relief est plus accidenté. Pour la team 22 (Tracy MORANDIN / Valérie ROCHE - MORANDIN Yves), tout se passe plutôt bien même si la journée, elles le savent, sera très fatigante pour elles qui pilotent debout sur leurs motos.

Solidarité, le maître-mot de la journée

Les Gazelles se transforment en balises roses et se positionnent sur la crête des dunes pour ouvrir la voie. Elles en font des kilomètres à pied à s’enfoncer dans le sable. On sent déjà une forte solidarité entre les Gazelles. Toutes ensemble, elles se concertent car les filles peuvent se suivre pour cette étape des dunes et elles n’hésitent pas. « Fais-toi confiance et va voir toi-même si tu as besoin » conseille la pilote de la 153 (Fabienne GALIDIE / Tania LIO-MARTINEZ - MM-EVENTS Sàrl) à celle du véhicule 199 (Clotilde VIET / Alexia NEVEU - leboncoin). Des affinités se créent. Elles s’applaudissent dès que l’un des équipages a réussi l’exploit de grimper une dune.

Arrivées au pied des dunes de Merzouga, les Gazelles oscillent entre angoisse et excitation, y compris les plus expérimentées. Il faut dire que cet erg, long de 22 kilomètres et large de 5 kilomètres est très impressionnant. Son plus haut sommet, Chebbi, est le plus haut du Maroc. L’équipage 153 (Fabienne GALIDIE / Tania LIO-MARTINEZ - MM-EVENTS Sàrl)  s’est fait quelques frayeurs. Il leur reste encore deux balises à l’intérieur des dunes :  « On devrait déjà en être sorties, cela fait 6h qu’on est parties ! Les minutes passent, on papote et ensuite, on manque de temps le soir. On parlera quand on se tankera. »

Tankages à répétition

En repartant de la balise 4, de nombreux 4X4 restent coincées en haut des dunes. L’équipage 215 (Christine BOUVEROT-REYMOND / Emma GALPIN - Allians Taxi) se tanke en dévers à quelques mètres de la balise et fait un appel mécanique. Plusieurs organisateurs viennent donc les aider. Le médecin est là pour les rassurer. Elles repartent pour tenter de « taper » leur dernière balise de la journée. L’équipage 239 (Marina GARCÍA-ESCÁMEZ / Hind TANGI - McAfee) danse avec les dunes, musique à fond. Énergie mais détente au programme pour elles. « C’est Jardiland mais on est là pour s’amuser. On a fait notre stage de navigation et heureusement parce que sinon, ici, ça peut être un calvaire. »

Il fait chaud, très chaud. Le sable se ramollit, le chemin devient tout labouré. Il faut mettre les gaz pour réussir à les grimper ces dunes. « Tu as le sentiment que tu maîtrises quand tu en montes plusieurs assez facilement et d’un coup, tu échoues à en grimper une. C’est là que tu te dis que tu n’es pas un cador » plaisante l’équipage 174 (Sandrine PRONIER-CORDIER / Anne-Lucile DELAFOSSE - Mac Donald's Deauville). L’équipage 153 (Fabienne GALIDIE / Tania LIO-MARTINEZ - MM-EVENTS Sàrl) s’est vu « arriver comme un boulet de canon ». L’équipage 146 (Caroline ZOSSO / Peggy VOGEL - ZZKUSTOM) a une drôle de comparaison pour parler des dunes : « C’est comme un accouchement, tu dis plus jamais et puis tu recommences. »

Pour aujourd’hui, c’est fini. La plupart des Gazelles étaient heureuses de sortir du sable même si la balise 7 n’est pas si simple à rejoindre. Les oueds sont emplis de crevasses, la navigation y est dure.

Un grand bravo

Cette journée a été pleine d’émotions et de sensations. Les filles ont eu le cœur qui bat vite. Même si les dunes étaient le terrain de prédilection de certaines Gazelles, même si elles les attendaient avec impatience, même si elles n’ont pas été une partie de plaisir pour d’autres, ces fameuses dunes les ont fatiguées.  Allez on range les râteaux… Les Gazelles peuvent être fières d’elles, elles ont bravé le sable de manière impressionnante. De retour au bivouac, une coupe de champagne leur est offerte par Tsarine, partenaire officiel de l’événement. Elles l’ont bien méritée.

2018-03-24T23:11:40+00:00

PARTENAIRES